Mes remèdes naturels contre la chute de cheveux post-partum

Vous avez certainement remarqué que votre chevelure était magnifique pendant votre grossesse. Plus épais, plus doux, plus brillants et plus forts, on garderait bien nos cheveux comme ça toute la vie. Seulement après la naissance de bébé, l’allaitement terminé et la folie des hormones retombée, on se retrouve face à l’une des plus grandes terreurs féminines: la chute de cheveux. On parle alors “d’alopécie post-partum”. Rien que le terme nous donne froid dans le dos, alopécie post-partum, alopécie post-partum, alopécie post-partum…brrrrrrr.

Pourquoi je perds mes cheveux? 

La chute de cheveux après grossesse est réactionnelle. Ce qui veut dire qu’elle arrive à la suite d’un dérèglement, en l’occurence le grand ramdam hormonal qui survient lorsqu’on fait un bébé.

Lorsque l’on tombe enceinte, nos amies les œstrogènes augmentent massivement, stimulent l’ensemble de notre organisme dans le but de nous aider à fabriquer un petit humain.

Eh puis, accessoirement et sans raison logique (sauf peut être nous faire oublier nos aigreurs d’estomac), elles prolongent la vie de nos cheveux – d’ou notre crinière de lionne pendant neuf mois.

Après l’accouchement, la concentration d’œstrogène baisse, ce qui entraîne une chute massive et simultanée des cheveux qui auraient dû “naturellement” tomber pendant…neuf mois. Je vous laisser imaginer les dégâts!

La chute de cheveux après l’accouchement concerne 50% des femmes. J’imagine que les femmes ayant beaucoup de cheveux se rendent moins compte du problème de chute et n’en souffrent pas contrairement aux jeunes mamans qui avaient déjà les cheveux fins et craignent donc de se retrouver avec plus rien sur la tête. 

La chute de cheveux durant cette période est aussi accentuée par le stress ressenti par la maman face à ses nouvelles responsabilités, par le manque de sommeil, par les carences de grossesse etc. On dirait bien que les éléments se sont concertés pour nous rendre chauves.

Que faire pour récupérer mes cheveux?

Quoi que nous fassions, la chute de cheveux cesse naturellement dès que l’équilibre hormonal est retrouvé, c’est-à-dire 4 mois après l’accouchement dans le meilleur des cas et 9 mois dans le “pire”.

Même si le problème se résout naturellement de lui-même après quelques mois, nous pouvons donner à nos cheveux un petit coup de pouce afin d’accélérer le processus mais aussi de s’assurer que les nouveaux cheveux seront en bonne santé. 

Pour travailler sur tous les fronts, on va prendre soin de nos cheveux en interne et en externe simultanément. 

Se revitaliser de l’intérieur.

1 – On prépare le terrain

On opte tout d’abord pour une bonne detox associée à une prise de probiotiques. Je vous recommande vivement le protocole détox de trois semaines de La Vie Naturelle qui permet de revitaliser l’organisme tout en nettoyant la sphère intestinale ce qui favorisera par la suite l’absorption des nutriments, en particulier des minéraux sans lesquels les cheveux ne peuvent pas repousser. Si vous avez du prendre des médicaments pendant la grossesse ou encore à l’accouchement, n’hésitez pas une seconde à faire cette cure! 

Voila comment ça se passe:

La première semaine de cure, prendre:

 

• SIPF Ortie : 5 ml dans un verre d’eau, deux fois par jour pendant dix jours.

• Zéolite : 1 cuillère à café, deux à trois fois par jour à jeun pendant dix jours.

La deuxième semaine de cure, prendre:

• Aubier de Tilleul : 3 ampoules par jour en dehors des repas, pendant quinze jours.

• Triphala bio : 2 gélules avant le déjeuner et le dîner pendant quinze jours.

La troisième semaine de cure, prendre (et poursuivre):

• Probioplex : 3 gélules par jour, un quart d’heure avant chaque repas, jusqu’à épuisement de la boîte.

Attention, ne commencez ce programme que lorsque vous aurez fini l’allaitement. La détox remet les déchets cachés dans vos cellules en circulation et ceux-ci risqueraient de se retrouver dans votre lait. Si vous prévoyez un allaitement long mais souhaitez tout de même stopper la chute de cheveux rapidement, passer directement à l’étape ci-dessous. 

2 – On se sur-vitamine 

Faites une cure de gelée royale. Achetez la en magasin bio ou en parapharmacie, fraîche. 1 mg par jour, pendant un mois. La gelée royale est la nourriture que mange la reine des abeille, et disons-le, elle est canon par rapport aux autres abeilles. La Gelée Royale est un véritable concentré d’éléments vitaux. On y retrouve des acides aminés directement assimilables, des vitamines du groupe B (B3, B5, B8, B9), une grande diversité de minéraux (cuivre, phosphore, fer…) et beaucoup d’oligoéléments.

Vous pouvez aussi choisir un complément alimentaire contenant du zinc, de la kératine et des vitamines du groupe B pour faire d’une pierre trois coups. J’aime beaucoup le complexe Kericaps de NatureForme. L’organisme contient du zinc en très petite quantité, à peu près 2,5 g dans tout le corps. Pourtant celui-ce est essentiel à la participe à la synthèse des protéines, en particulier à la formation du collagène. L’apport en zinc par l’alimentation doit être quotidien car l’organisme n’en a pas en réserve. Vous en trouverez en quantités intéressantes dans les graines de sésame et les graines de courge. La levure de bière est aussi très recommandés contre la chute de cheveux. Elle fait aussi beaucoup de bien à la peau et à la flore intestinale. 

3 – On se reminéralise

Le follicule pileux et la racine  du cheveu sont alimentés par la sang. Lorsque le taux de fer sanguin tombe, l’apport de nutriments au niveau du follicule n’est plus suffisant ce qui affecte le cycle de croissance des cheveux. Si vous avez tendance à l’anémie ou avez vécu votre grossesse avec un taux de fer sanguin bas, n’hésitez pas à ajouter à vos repas des aliments riches en fer comme par exemple les épinards, les brocolis, les poivrons rouges et la mélasse. A savoir, la vitamine C facilite l’absorption du fer. N’hésitez pas à consommer de l’açaï pour une action synergique. Au contraire, le thé, le café et les produits laitiers pasteurisés freinent l’absorption du fer. Si vos analysent montrent que vous souffrez d’une réelle carence, je vous recommande vivement le floradix fer.

J’ai moi-même ajouté à mes suppléments post-partum des gouttes de minéraux ioniques de la marque Trace Minerals Research. Cela m’embête un peu de les faire venir des USA mais pour l’instant ils restent mes favoris, si vous trouvez un équivalent made in France, n’hésitez pas à m’en faire part!

4 – On revoit ses menus

Les cheveux ont besoin de protéines pour pousser correctement. Je ne conseille pas le végétarisme aux futures et jeunes mamans, mais si tel est votre choix sachez qu’il est possible de faire le plein de protéines sans consommer de produits animaux. Voici 10 aliments végétaux fortement protéiques:

  • La spiruline (65g pour 100g)
  • Les graines de chanvre (26g pour 100g)
  • Le fenugrec (23g pour 100g)
  • Les graines de courge (25g pour 100g)
  • Les haricots Azuki (25g pour 100g)
  • Les noix (20g pour 100g)
  • Les amandes (20g pour 100g)
  • Les graines de chia (17g pour 100g)
  • Le quinoa (14g pour 100g)
  • Le son d’avoine (13g pour 100g)

Si vous n’êtes pas véggie, préférez les oeufs bio-dynamiques de poules élevées en plein air et les poisson gras (sardines, saumon, maquereau etc. pêché en Atlantique).

Misez sur une alimentation riche en “bonnes” graisses. Les oméga 3 sont essentiels à la croissance des cheveux et au bon fonctionnement de l’organisme en général. Consommez quotidiennement de l‘huile de colza, des graines de lin moulues et des noix.

5 – On refait le plein d’oligo-éléments

Le soufre il intervient dans la formation de nombreuses protéines dont la kératine qui est le constituant principal des cheveux. Vous trouverez facilement en pharmacie des granions de soufre sous forme d’ampoules à consommer le matin avant le petit déjeuner. 

En tisanes, vous pouvez prendre de la prêle des champs . Elle est riche en silice et en fer, et peut fortifier les cheveux et favoriser leur pousse!

On la trouve d’ailleurs dans de nombreux remèdes anti chute. 4 cuillères à soupe de tige de prêles coupées menues pour 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes et filtrer. Boire 3 tasses par jour.

Trouvez un moyen de consommer chaque jour de l’ortie. Vous pouvez la préparer en soupe, en tisanes ou en gélules si vous n’aimez pas le goût. 

On chouchoute nos cheveux (ou ce qu’il en reste)

1 – Une eau de rinçage anti-chute

Mettre 4 cuillères à soupe de feuilles d’orties dans 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes et filtrer. Utiliser après chaque shampooing en eau de dernier rinçage.

2 – Une huile de massage repousse 

Les Huiles Essentielles sont d’une aide précieuse pour diminuer la chute, renforcer les cheveux et favoriser leur pousse. La plus efficace contre la chute des cheveux est l’Huile Essentielle de Cèdre de l’Atlas, mais vous pouvez également utiliser des huiles essentielles de Bay de Saint-Thomas, Citron, Romarin à cinéole, Palmarosa et Pamplemousse.

Voici comment préparer votre huile de massage repousse:

Mélanger dans une bouteille en verre sombre 50 ml d’Huile de ricin, 15 gouttes d’Huile Essentielle de Cèdre de l’Atlas, 10 gouttes d’Huile Essentielle de Bay de Saint Thomas, 5 gouttes d’Huile Essentielle de Pamplemousse et 5 gouttes d’Huile Essentielle de Romarin Cinéole.

Massez votre cuir chevelu avec cette huile un ou deux soirs par semaine et laissez poser toute la nuit. Faites un shampoing au matin. 

3 – Un masque shampoing capillaire épaississant

Préparez ce masque pâte une fois par semaine et laissez-le poser entre 30 min et 3h sur vos racines sous en bonnet de douche. Rincez ensuite à l’eau tiède – vous n’aurez pas besoin de faire de shampoing après ce masque car le shikakai lave les cheveux en douceur. 

Voici comment préparer votre masque shampoing:

Dans un petit bol, mélangez:

  • 3 cuillères à soupe de poudre d’ortie piquante
  • 3 cuillères à soupe de poudre de shikakai
  • 1 oeuf
  • De l’eau jusqu’à obtention d’une pâte lisse

Quelques conseils de dernière minute pour en finir avec la chute de cheveux:

  • Renoncez aux traitements trop agressifs pour vos cheveux pendant ou juste après votre grossesse (permanentes, colorations chimiques, brushing, séchoir…)
  • Chouchoutez vos cheveux en utilisant des shampoings doux et naturels, sans silicones. Je vous conseille le shampoing UVBIO à la spiruline ou encore les barres de shampoing sec “sans shampoing” très respectueuses du cheveu. 
  • Faites régulièrement des bains d’huile pour vos cheveux. Huile d’argan, amande douce, noix de coco, germe de blé… faites vous plaisir !
  • Rincez toujours bien vos cheveux, mais évitez l’eau trop chaude qui les abîme. Finissez à l’eau froide (même l’hiver). Aïe!
  • Optez pour une brosse en fibres naturelles et non en plastique. 
Shares 0

Write a comment