Comment fabriquer sa crème solaire naturelle

Je ne mets jamais de crème solaire à mes filles. Non seulement celle-ci empêche l’absorption de vitamine D, mais elle contient bien souvent tout un tas de produits toxiques pour le petit organisme des enfants. 

Encore une fois les parents se retrouvent a valser entre les dermatologues – qui nous rabâchent que la crème solaire est indispensable pour éviter le cancer de la peau – et les chercheurs – qui sont de plus en plus nombreux à nous mettre en garde contre les perturbateurs endocriniens contenus dans les produits solaires traditionnels. C’est à ne plus savoir quoi penser! 

Comme toujours, je pense que la réponse est dans l’équilibre. Le soleil est absolument indispensable au bien-être et à la bonne santé de l’être humain. Je ne parle pas seulement à la vitamine D mais aussi à l’énergie solaire qui nous permet de recharger notre force vitale.

Les crèmes solaires traditionnelles ont été scrutées à la loupe ces dernières années. Une fois appliquées sur la peau, il semblerait qu’elles génèrent des radicaux libres qui attaquent le noyau de la cellule et causent des mutations – responsables du fameux cancer de la peau. c’est le serpent qui se mord la queue. 

Certes, l’écran total empêche une bonne partie des coups de soleil, mais il ne protège pas du cancer de la peau parfois bien au contraire. Ce faux sentiment de sécurité donné aux parents est terrible. 

Les composants des produits solaires s’infiltrent dans la peau pour venir reproduire dans notre milieu intérieur les effets de l’œstrogène – impliquant toute sortes de déséquilibres hormonaux, comme si on n’avait déjà pas assez de ça avec les hormones de pilules contraceptives présentes dans l’eau du robinet.

Des composés pas très sympathiques.

 

Le 4-MBC et le 3-BC: ils sont très utilisés dans les cosmétiques en tous genres pour protéger la peau des UV B. Or ces substances perturbent le système endocrinien en agissant comme oestrogènes et favorisant l’hyperthyroïdie. La composition des produits solaires du commerce est loin d’être impeccable. Troubles endocriniens, immunitaires ou encore dégradation cellulaire sont le prix à payer pour une peau de porcelaine toute l’année.

Le BP 3 – Oxybenzone: il est utilisé comme filtre ultraviolet. Malheureusement, il est allergisant, agit sur le système immunitaire et entraîne des mutations cellulaires. C’est aussi un perturbateur endocrinien selon la Commission Européenne.

Le dioxyde de titane: il d’autant plus présent que l’indice est élevé, gare à l’écran total! On l’utilise pour nettoyer les vitres des grands buildings. En effet, lorsque mis au contact de la lumière du soleil, il dégrade et détruit tout ce qui le touche et permet de garder les vitres propres, pratique! On applique ça sur la peau de nos enfants, avant de les exposer à la lumière du soleil – la bonne idée!

Le Butyl 4-hydroxybenzoate: utilisé comme conservateur dans des cosmétiques, il provoque parfois des allergies, affecte le système hormonal et reproducteur et entraîne des faiblesses génétiques. 

Pas très fair play pour l’océan.

Les nanoparticules contenues dans les produits solaires sont catastrophiques pour la santé des écosystèmes aquatiques. Selon les études de l’université de Wageningen, le comportement alimentaire et la reproduction des moules sont perturbés par la présence de ces composés.

Ces nanoparticules ont aussi un effet notable sur la reproduction des poissons dont certains donnent naissance à des bébés hermaphrodites lorsqu’ils ont été mis en contact avec les composés des crèmes solaires. 

Le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc, deux composés nano la plupart du temps, sont très mauvais pour le phytoplancton qu’ils détruisent tout simplement. Rappelons que ce fameux phytoplancton, en voie d’extinction, produit les trois quart de l’oxygène sur Terre. 

Ces composés parviennent, lorsque mélangés ensemble comme c’est le cas dans les crèmes que nous utilisons, à tuer le corail en seulement 96 heures. Le blanchissement du corail a commencé a augmenter proportionnellement aux nombres de touristes venant se baigner tartinés de crèmes solaires aux nanoparticules. 

Nous nous baignons enduits de ces produits dans le lieu de vie de tous ces organismes magnifiques et essentiels à notre écosystème dont nous devrions prendre soin!

Soleil et cancer de la peau – le paradoxe.

La plupart des enfants sont carencés en vitamine D. Or sur le long terme, un manque de vitamine D à été mis en relation avec le développement de plusieurs types de cancers dont le cancer de la peau!

De plus, certains des ingrédients contenus dans les produits solaires traditionnels ont été directement liés avec le développement du cancer de la peau. Le paradoxe est à son maximum. La réponse de notre société est la suivante: se “protéger” du soleil par tous les moyens pour éviter le cancer de la peau, se carencer ainsi en vitamine D naturelle mais la remplacer par une vitamine de synthèse prescrite dès les premiers jours de bébé à la maternité, bien souvent Zyma D ou la très controversée Uvestérol D. Je pense que nous prenons le problème à l’envers. 

On reproche au soleil d’être LA cause de cancer de la peau, alors qu’un grand nombre de facteurs rentrent en jeux dans l’histoire notamment la consommation suffisante d’antioxydants et d’acide gras essentiels.

L’alternative 100% naturelle, une crème solaire sans produits chimiques faite maison:

Exposons les enfants au soleil quotidiennement sans crème, pas trop longtemps. 

Si nous passons la journée dehors et que je sens le soleil trop chaud, je mes un chapeau aux filles et leur applique un peu de cette crème solaire faite maison (attention, même si naturelle, elle empêche aussi l’absorption de vitamine D!).

Les ingrédients contenus dans cette crème ont un indice de protection naturel. Je ne peux pas m’avancer à donner le SPF de cette crème une fois tous les ingrédients mélangés car cette recette n’a bien-sûr pas été testée par les organismes de régulations des crèmes solaires! Mais voici les SPF respectifs des ingrédients:

Huile de coco – 6

Huile de cacao – 6

Oxyde de zinc – 20

Huile de graines de framboise – 45

Huile de graines de carottes – 40

Ingrédients:

(les ingrédients notés d’une * sont optionnels)

  • 4 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 4 cuillères à soupe de galets de cire d’abeille
  • 2 cuillères à soupe d’oxyde de zinc non nano (qui ne sera pas absorbé par la peau, attention de ne pas inhaler la poudre en préparant la crème)
  • une cuillère à café d’huile de graines de framboises*
  • une cuillère à café d’huile de graines de carotte*
  • une cuillère à café de vitamine E*
  • 2 cuillères à soupe de beurre de karité (pour une crème plus nourrissante)*
  • 4 gouttes d’huiles essentielles au choix pour parfumer la crème (n’utilisez pas les huiles essentielles d’agrumes qui sont photo sensibilisantes)*

Procédure:

  1. Mélangez tous les ingrédients (sauf l’oxyde de zinc non nano) dans un grand bocal en verre. Je réutilise généralement mes bocaux de légumes fermentés, compotes etc. achetés en magasin bio. 
  2. Remplissez une casserole d’eau et faites chauffer à feux doux.
  3. Fermez le bocal en verre sans trop serrer le couvercle et placez le dans la casserole.
  4. Mélangez de temps en temps les ingrédients en train de fondre.
  5. Lorsque tous les ingrédients sont fondus, éteignez le feu et ajoutez l’oxyde de zinc. Mélangez bien le tout et retirez de la casserole. 
  6. Laissez refroidir en mélangeant de temps en temps pour vous assurez que l’oxyde de zinc est bien incorporé à la crème (il à tendance à descendre au fond du bocal!).
  7. Lorsque tout est bien homogène et froid, refermez votre bocal et partez à la plage! 

Cette crème résiste à l’eau. Vous aurez besoin d’utiliser du savon pour la retirer (come la plupart des crèmes solaires d’ailleurs). 

Si vous souhaitez augmenter l’indice de protection, vous pourrez augmenter la quantité d’oxyde de zinc non nano (je le redis, n’inhalez pas la poudre en préparant la recette!). Les huiles de graines de carotte et framboise augmentent aussi l’indice de protection, elles sont optionnels dans cette recette, à ajouter si votre enfant a la peau très blanche. 

Une recette de barres solaires sympa et pratiques 

A combien cela me revient-il?

Je prépare beaucoup de cosmétiques maison pour les enfants et pour nous (dentifrice, barres de massage, crème de jour, shampoing, crème de change, spray démélant etc.). j’ai donc à la maison une armée de pots d’huile de coco, de beurre de karité, d’huiles essentielles en grosse bouteilles et de pots vides… Je les achète en “gros”, donc pas cher du tout au final. Cette crème solaire en pot doit donc me revenir à 2,50 pour un pot de 500 ml qui me dure des années. Pour les barres solaires, j’ai fais le calcul en imaginant une personne n’ayant aucun des ingrédients à la maison et achetant tout sur Aromazone en petites quantités, juste pour réaliser la recette. Voila ce que ça donne:

Cire d’abeille: 2,50€ pour 50 g

Oxyde  de zinc non-nano: 1,90€ pour 50g

Huile essentielle de lavande vraie: 3,90€ pour 10 ml

Vitamine E: 2,50€ pour 5ml

Beurre de cacao: 1, 00€ pour 10g

Huile de coco (quand même, j’espère bien que vous en avez dans votre cuisine! :)): 1,20€ pour 10 ml

Cela revient à 13€ pour 10 barres solaires en utilisant un moule à muffins de taille normale. J’utilise chaque été une barre par enfant et elle dure tout l’été même parfois plus. Je garde les autres au réfrigérateur jusqu’à l’été prochain ou en fait cadeau à d’autres enfants de mon entourage.

Autres astuces solaires naturelles:

  • Je le disais, l’huile de pépins de framboise comporte un indice SPF naturel. Elle est aussi cicatrisante et anti-inflammatoire. Elle soulage les démangeaisons et est donc idéale en été lorsqu’on souhaite protéger la peau de notre enfant et soulager en même temps ses piqûres de moustique! A ce sujet, n’hésitez pas à jeter un oeil à mes astuces anti-moustique 100% naturelles. 
  • L’huile végétale de tomate est riche en lycopene, elle donne bonne mine et protège des UV. Cela vaut aussi en interne. Une cuillère à soupe de concentré de tomate bio par jour à ajouter aux repas des enfants est une très bonne idée pour protéger leur peau des coups de soleil! Cela vaut aussi pour le Ketchup qui, s’il est maison et fermenté est très bon pour la santé! A savoir, le lycopène est essentiel au maintien d’une prostate en bonne santé, laisser donc Monsieur arroser ses courgettes de Ketchup sans lui faire les yeux noirs.
  • Je découvre l’huile de Buruti, et l’huile de Karanja (sur les conseils d’Agathe) dont les propriétés permettraient une absorption d’une partie des UV. 

N’hésitez pas à ajouter à votre recette une ou plusieurs de ces huiles et expérimenter afin de trouver la recette qui vous convient le mieux niveau consistante, odeur et indice SPF.

Si vous n’avez vraiment pas le temps, je vous conseille de vous tourner vers la crème solaire indice 50 LOLYBIO qui contient de l’huile de Karanja et utilise comme filtre de l’oxyde de titane certifié non nano. 

Testez cette petite recette et donnez m’en des nouvelles! 

Sources:

Sunscreen Photobiology : Molecular, Cellular, and Physiological Aspects (Biotechnology Intelligence Unit) by Francis P. Gasparro.

 

Shares 0

Comments 6

  1. Agathe
    June 11, 2017

    Bonjour,
    J’ai également entendu parler de l’huile de Karanja. La connaissez-vous? Et si oui est-ce adapté pour les enfants? Merci pour votre site qui est une mine d’informations !:)

    1. June 11, 2017

      Bonjour, non je ne connais pas l’huile de Karanja mais je vais me renseigner! Merci pour le partage! 🙂

  2. Clara FERRIERE
    June 16, 2017

    Bonjour, avez-vous chiffré à combien revenait cette crème “maison”? Merci !

    1. June 16, 2017

      Oui tout à fait d’ailleurs j’aurais du mettre l’info dans l’article ce que je vais faire de ce pas. En gros pour réaliser les barres solaires que je présente dans la vidéo, j’achète les ingrédients chez Aromazone la plupart du temps et cela me revient à 13 euros au total pour 10 barres, soit 1,3€ la barre qui dure tout un été pour un enfant (je garde les autres au réfrigérateur jusqu’à l’année d’après). Il reste après cela une bouteille de vitamine E et une d’huile essentielle de lavande vraie presque pleines à utiliser pour d’autres préparations 😉 Belle journée à vous Clara!

      1. Clara FERRIERE
        June 16, 2017

        En effet c’est vraiment très peu cher ! Même pour un investissement de départ de 13 euros le risque n’est pas trop important ! Je m’en vais passer commande de ce pas ! Merci 🙂

  3. June 16, 2017

    Je viens d’éditer l’article, la vidéo sur les barres solaires est maintenant en ligne 🙂 N’hésite pas à y jeter un coup d’oeil! Belle journée 😀

Write a comment