Une pilule contraceptive naturelle bientôt sur le marché!

Des chercheurs sont en train de mettre au point une pilule contraceptive 100% naturelle et sans hormones dont l’efficacité présumée surpasserait celle ces contraceptifs hormonaux utilisés jusqu’à ce jour. Entièrement végétale, cette pilule serait-elle sur le point de révolutionner le monde de la fertilité?

Quelles alternatives aux hormones de synthèse?

La pilule contraceptive traditionnelle est une catastrophe sanitaire, nous sommes bien d’accord. Je ne compte plus les “cas” de complications parfois irréversibles auxquels j’ai vu les femmes faire face ces dernières années.

Le stérilet au cuivre, règles douloureuses et utérus enflammé 

Beaucoup de femmes, surtout celles ayant déjà eu des enfants, se tournent vers les stérilet en cuivre pour éviter les effets secondaires des hormones. Malheureusement, cette option est loin d’être idéale car elle maintient le corps dans un état d’inflammation constant, menant à terme à un épuisement total. Sans compter la perte d’énergie considérable que subissent les femmes tous les mois au moment de leur règles rendues presque hémorragiques par le dispositif. Le fait que le stérilet au cuivre n’empêche pas l’ovulation ni la fécondation reste aussi un problème éthique majeur pour de nombreuses femmes qui considèrent que la vie commence au moment de la rencontre entre le spermatozoïde et l’ovule, et qu’un appareil empêchant la nidation de cet oeuf déjà formé équivaut chaque mois à un “mini-avortement”. Même si cette dernière observation ne concerne pas tout le monde, elle reste malgré tout une des raisons principales de retrait du stérilet au cuivre par des femmes expliquant “ne plus supporter l’idée”. Personnellement, je comprends. Et rien que l’idée de favoriser l’inflammation de mon organisme alors que je passe tant de temps et de litres de thé vert à essayer de l’éviter me rendrait malade rien que de l’envisager. 

Méthodes Naturelles, petit carnet et reconnection à soi

Les méthodes naturelles ou MOF (Méthodes d’Observation de la Fertilité) prennent de plus en plus de place dans les magazines santé et la blogosphère. Méthode Bilings, Symptothermie, etc. se basent sur l’apprentissage par la femme elle-même des “signaux” que son corps lui envoie aux différents moments de son cycle lui permettant de reconnaître ses jours fertiles de ses jours infertiles. Trop “risqué” ou fastidieux pour les plus novices ou tout simplement les plus occupées, les moniteurs de fertilité sont très appréciés car permettent tout cet apprentissage bénéfique pour la femme sur tous les plans en lui offrant la sécurité d’une technologie avancée. J’en suis très heureuse, car le suivi attentif de sa fertilité est un des plus beaux cadeaux qu’une femme puisse se faire à elle-même. Observer ses signes de fertilité, seule ou à l’aide d’un moniteur fiable comme le Lady-Comp, permet à la femme de se reconnecter à sa nature mouvante et d’adapter son quotidien en fonction de la phase de son cycle (folliculaire, ovulation, lutéale et menstruations). Cette connaissance est un passage obligatoire pour retrouver un équilibre hormonal harmonieux et une énergie abondante. 

Les ovules aux huiles essentielles, pratique, sain, efficace. 

L’ovule aromatique a été conçu par les docteurs Girault et Belaiche, aromathérapeutes confirmés souhaitant proposer une alternative contraceptive aux femmes ne mettant pas leur santé à risque. L’ovule est à insérer avant le rapport tout comme on ferait pour un préservatif et ne comporte aucun effet secondaire gênant. Les substances que l’ovule contient ne sont pas allergisantes et apportent une action antiseptique intéressante sans pour autant détruire la précieuse flore vaginale. Cette méthode n’a pas été testée cliniquement et n’a donc pas d’Indice de Pearl confirmé. Son efficacité est difficilement quantifiable, je n’ai cela dit jamais entendu parler d’un échec avec cette méthode que beaucoup de personnes utilisent en combination avec d’autres, les MOF en particulier. Pour la recette, c’est par ici! 

Pilule naturelle, l’ouverture d’une nouvelle voie

Jusqu’à aujourd’hui, les méthodes de contraception naturelles consistant en un “tracking” quotidien de la température, qualité de la glaire cervicale, ouverture du col etc. représentaient les seules alternatives reconnues aux méthodes de contraception traditionnelles (pilule contraceptive, stérilet, préservatif, diaphragme etc.).

Et s’il était possible de créer une pilule “naturelle”?

Cette tentative des chercheurs de l’Université de Berkeley, Californie, travaillent actuellement sur cette pilule révolutionnaire naturelle et sans hormones. Elle serait composée de deux principes actifs végétaux sélectionnés parmi 100 plantes spécifiques: le lupéol, que l’on retrouve dans les mangues, l’aloe vera et la racine de pissenlit, et lapristimerine qui provient d’une espèce assez rare de vigne chinoise. L’action combinée des deux actifs sélectionnés serait capable, non pas de bloquer l’ovulation comme les pilules traditionnelles, mais de “bloquer l’activation du sperme”. Je ne savais pas que le sperme avait besoin d’être activé, et vous?

Cette pilule naturelle sera-t-elle efficace?

La fiabilité de cette pilule naturelle à été testée sur des échantillons de spermatozoïdes provenant de quatre hommes en bonne santé. D’un point de vue scientifique, cela me semble bien peu mais ma foi, les résultats sont probants. Il semblerait que l’action combinée de ces deux substances végétales inhibent la fécondation en empêchant la capacité du spermatozoïde à se “connecter “à l’ovule – en gros. 

Les scientifiques avancent que la découverte de ces substances remettrait en question la sacrosainte super-efficacité des contraceptifs hormonaux qui seraient très vite détrônés au niveau de leur Indice de Pearl. Bien-sûr, une méthode si efficace qu’elle soit se doit de passer par toute une batterie de test cliniques avant de pouvoir être catégorisée comme “moyen de contraception” fiable.

Alors, c’est pour quand cette pilule miracle?

La forme sous laquelle sera proposée cette synergie d’actifs n’est pas encore déterminée, mais nous attendons une pilule (telle que celles que nous connaissons) ou un patch cutané. Nous attendons encore les résultats des études cliniques avant de pouvoir en parler avec certitude. Même si je trouve l’idée novatrice et positive, je garde mes réserves quant à ce nouveau produit qui ne devrait pas remplacer une connaissance profonde de soi et de ses phases fertiles. Affaire à suivre! 

Source: http://www.pnas.org/content/114/22/5743.full#sec-7

 

Shares 0

Write a comment