Kéfir de fruit, l’ami des petits !

J’ai commencé à faire du kéfir il y a cinq ans, lorsque Yaya n’était encore qu’une petit bébé et que je commençais à m’intéresser “aux trucs naturels”. Je m’étais procuré des graines je ne sais plus où et avais entamé ma première phase kéfir. Comme chéri n’aimait pas trop ça (à l’époque, il était assez amer – le kéfir, pas chéri), je le buvait toute seule en guise d’apéro. C’était l’époque ou nous jouions aux échecs  tous les soirs après avoir couché Yaya – qui d’ailleurs s’endormait toute seule en deux minutes sans faire la moindre histoire. Ah – le bon vieux temps où nous n’avions rien d’autre à faire le soir que de jouer aux échecs en buvant du kéfir, ou nous pensions que coucher un enfant était simple comme bonjour.

Le goût du kéfir de fruits me rappelle toujours cette période là. Il se trouve que Yaya est une légende vivante, depuis il s’est passé plein de choses, il s’est surtout passé Aki et Babou et nous avons compris notre douleur. On boit toujours du kéfir, mais on ne joue plus aux échecs et on ne dort plus la nuit. Ha! 

Bref revenons-en à nous moutons.

Comment ça se passe?

Le kéfir de fruits est très simple à réaliser, il suffit de garder ses graines en vie. Croyez-moi, si j’y parviens, n’importe qui peut y parvenir. Toutes mes plantes vertes, cactus, tortues ou autres choses vivantes sous ma garde ne survivent jamais, sauf mes enfants – mais il faut dire qu’ils sont robustes.  

La fabrication de kéfir ne demande pas beaucoup d’efforts ni de temps. Il suffit de trouver une routine et de s’y tenir. Si vous en avez marre, si la production est plus importante que la consommation (ce qui est souvent le cas dans les familles qui débutent en fermentation et chez qui maman se retrouve à boire toutes ses préparations toute seule par ce que ni le chéri ni les loulous ne veulent en entendre parler – ne désespère pas Germaine, on est toutes passées par là – ils vont s’y faire) ou si le kéfir commence à prendre le dessus sur votre vie entière, vous pouvez toujours lui donner un peu de sucre et le mettre au réfrigérateur – ça l’endort. Vous pourrez le ressortir et l’utiliser lorsque vous le souhaiterez comme s’il ne s’était rien passé, les graines de kéfr ne sont pas rancunières.

Pourquoi se mettre au kéfir de fruits?

Le kéfir de fruits est une alternative parfaite aux sodas et autres cochonneries que les enfants boivent de nos jours (non pas les votre je sais). Son goût sucré et ses petites bulles font le lui l’un des aliments fermentés les plus simples à introduire dans l’alimentation des plus jeunes. Il est possible de se rapprocher du goût du Fanta et du Coca Cola en ajoutant une seconde fermentation à votre kéfir de fruits. Je ne dis pas que votre ado n’y verra que du feu, mais compte tenu de la différence de composition entre un soda classique et un verre de kéfir de fruits plein de probiotiques, le jeu en vaut la chandelle! Je vous conseille de tester et de faire vos propres expériences jusqu’à l’obtention d’une boisson qui plaira à toute la famille. Le kéfir est une boisson saine et faite maison et surtout, elle regorge de probiotiques, que je recommande toujours aux parents souhaitant améliorer la santé de leur enfant naturellement.

Comment le kéfir crée-t-il des probiotiques?

Il existe plusieurs types de fermentation. La fermentation lactique, causée par des bactéries produit de l’acide lactique. C’est le cas des yaourts, des fromages, de la choucroute etc. (les fromages “bleus” naissent des moisissures tout comme par exemple le soja fermenté consommé en Asie). La fermentation alcoolique est à la base de toutes les boissons alcoolisées. Elle fonctionne grâce à des levures appartenant à la famille des champignons. Enfin la fermentation acétique qui suit la fermentation alcoolique transforme le vin en vinaigre.

Le kéfir de fruits est produit par fermentation alcoolique. De ce processus résulte la production de bactéries bienfaisantes: les probiotiques. Les “bonnes bactéries” qui peuplent notre système digestif sont les garants de notre santé. C’est dans l’intestin que tout commence, que tout se joue. La plupart des maux que rencontrent les petits (RGO, constipation, eczéma etc.) comme les grands ont pour cause une flore intestinale déséquilibrée, c’est-à-dire un déséquilibre entre les “bonnes” et les “mauvaises” bactéries avec qui nous cohabitons. Il est essentiel de prendre soin du microbiote de son enfant dès sa naissance (dès sa conception devrais-je dire!). Un intestin en bonne santé est le plus beau cadeau que nous puissions faire à nos enfants en terme de santé. La consommation quotidienne d’aliments fermentés dès leur plus jeune âge assurera l’équilibre de leur microbiote et la force de leur système immunitaire pour toute la vie. 

Que faire des graines excédentaires?

Je prépare le kéfir avec mes filles (elles aiment bien parler aux graines et leur donner à manger du sucre), tous les jours. A nous cinq, nous buvons facilement un litre à un litre et demi de kéfir par jour et je n’ai que très rarement de restes du kéfir de la veille lorsque je prépare celui du jour. Mes graines se reproduisant très vite et toutes mes connaissances ayant déjà eu droit à leur pot de graines, je les utilise parfois pour faire accélérer mes lacto-fermentations de légumes ou alors les jette au compost (qui adore ça!). Attention, si vous n’otez pas régulièrement une petite poignée de graines de votre culture, votre kéfir fermentera plus rapidement et sera plus fort.

Petites recettes pour varier les plaisirs

Parfois, je modifie un peu la recette pour varier les plaisirs. Je remplace les figues par des dates ou des abricots secs etc. J’ajoute une demi orange ou des morceaux de pomme séchée au mélangé, ou je troque l’eau de source pour du thé vert ou de la tisane. En ce moment, je prépare une tisane de baies de sureau dans laquelle je fais fermenter mes graines afin d’obtenir un vrai cocktail anti-rhume pour l’hiver! D’ailleurs, si vous souhaitez vous y prendre à temps pour préparer le système immunitaire de vos loulous avant l’hiver, je vous conseille le sirop au miel, gingembre, échinacée et baies de sureau fait maison que vous enfants adoreront!

Il est aussi possible de réaliser une double fermentation afin d’obtenir un effet plus “soda” en utilisant votre jus de fruits préféré. Après avoir mis votre kéfir en bouteille, ajoutez du jus (d’après mon expérience, cranberry et framboise sont les meilleurs) dans votre bouteille (en général, je fais 3/4 kéfir, 1/4 jus de fruits). Fermez la bouteille hermétiquement cette fois et laissez la à température ambiante pendant 12h. Au matin, vous devriez avoir une boisson très pétillante, légèrement sucrée et agréable au goût – pleine de probiotiques!

Je vous laisse à la recette, n’hésitez pas à tester le kéfir de fruits en famille et à nous faire partager vos variations préférées!

Kéfir de fruits
Une boisson pétillante probiotique simple à réaliser!
Write a review
Print
Prep Time
5 min
Prep Time
5 min
Ingredients
  1. 50 g de graines de kéfir de fruits
  2. 1 L d'eau de source
  3. 2 cuillères à soupe de sucre naturel (coco, rapadura etc.)
  4. 1/2 citron bio
  5. 2 figues sèches
Instructions
  1. Dans un bocal d'un litre et demi de contenance, déposez vos graines de kéfir préalablement rincées.
  2. Versez par dessus un litre d'eau de source à température ambiante.
  3. Ajoutez le sucre et mélangez jusqu'à ce que celui-ci soit entièrement dissous dans l'eau.
  4. Ajoutez vos deux figues sèches et le demi citron coupé en rondelles.
  5. Déposez un ligne propre sur le dessus du bocal, sécurisé à l'aide d'un élastique. Attention, il ne faut pas fermer le bocal hermétiquement ou gare à l'explosion!
  6. Laissez fermenter votre kéfir pendant 24 à 48h selon la température de votre maison (plus il fait chaud, plus la fermentation est rapide).
  7. Filtrez votre kéfor et mettez-le en bouteille.
  8. Vous pourrez le conserver au réfrigérateur pendant une semaine.
  9. Jetez (ou mangez!) les figues et le citron, et renouvelez l'opération avec les graines de kéfir.
Notes
  1. Au fil du temps, vos graines vont se reproduire et vous en aurez de plus en plus. Veillez à ôter des graines régulièrement afin de ne pas avoir un kéfir trop fermenté. Donnez votre excédent à des amis ou jetez le au compost.
Maman Nature http://mamannature.com/
Shares 0

Write a comment