Mes remèdes naturels contre la grippe.

La grippe est une maladie saisonnière qui apparaît chaque année en hiver. C’est une affection bénigne chez la plupart des personnes mais reste problématique chez les personnes âgées. Une importante campagne d’information est chaque année mis en place afin d’inciter le public à la vaccination. Cette dernière présente cependant de nombreux effets secondaires et son efficacité n’a pas été prouvée.
Il est possible de se protéger du virus en renforçant tout simplement son système immunitaire en amont, afin que la grippe ne s’arrête pas chez nous! 
Il faut adopter la bonne approche pour prévenir la grippe tout comme toute affection virale. Les virus sont partout et il est peu probable que nous ne croisions pas Monsieur grippe cet hiver au détour d’un chemin. La seule manière de procéder est de se construire un système immunitaire de vainqueur, contre lequel le virus de la grippe ne peut rien.
Plusieurs études ont mis en place des analyses méta génomiques de l’atmosphère dans des zones variées et ont démontré que les virus étaient omniprésents dans nos lieux de vie! Dans un mètre cube d’air, on retrouve entre 1,7 et 40 millions de virus. Nous pouvons trépigner et danser autant que nous le souhaitons pour essayer de passer à travers, cela reste tout simplement impossible. 
La transmission de la grippe entre humains se produit par voie respiratoire, avec des gouttelettes riches en virus provenant de la toux et des éternuements des sujets infectés. Ces gouttelettes restant en suspension dans l’air parviennent à nos narines avant de se fixer sur nos cellules respiratoires et de traverser l’épithélium.
Il se permet ensuite de reprogrammer ces cellules et de détourner leurs activités à son profit afin de se multiplier. Chacune des cellules touchées devient alors une mini-usine à virus grippal qui se propage facilement dans le système respiratoire. 

Il est donc essentiel de fuir les endroits publics confinés et de s’assurer que l’air à l’intérieur des lieux de vie est frais et propre.
J’aère toutes les pièces de la maison pendant 30 minutes deux fois par jour et vaporise chaque matin du spray Puressentiel afin d’assainir l’air ambiant. En hiver, préférez une grande balade dans les sapins (même sous la pluie!) à l’après midi coca-chips de chez Fun City.
Dès les premiers frimas, toute la famille doit être mise à la même enseigne afin de renforcer l’immunité générale et d’éviter de laisser entrer la virus à la maison.
Voici mes conseils adaptés à toute la famille qui je l’espère vous permettront de “passer à travers” sans en passer par la case piqûre. Vous remarquerez que j’ai fais un gros effort pour que mes titres riment. 

Flore intestinale et immunité optimale.

Vous le savez certainement déjà, notre système immunitaire est fortement dépendant de la santé de notre microbiote intestinal.
Un mode d’alimentation non physiologique, une antibiothérapie, le stress etc. endommagent la flore intestinale et font chuter la réponse immunitaire. Afin de renforcer les défenses, une cure de probiotiques de 21 jours sera de mise au début de la saison grippale.
Les probiotiques sont essentiels au bien-être intestinal mais aussi à la protection de l’organisme contre les pathogènes. Je conseille généralement Probioplex ou encore Bio-Kult pour les petits et les grands. Associez cette cure à une consommation quotidienne d’aliments fermentés comme du kéfir, du kombutcha, des légumes lacto-fermentés etc. pour un microbiote au top. 

Oligo-éléments, à tester absolument.  

Vous connaissez mon chouchou: l’argent colloïdal! Antibiotique naturel par excellence, l’argent colloïdal est efficace en préventif comme en curatif pour toute la famille.
Eubiotique et non toxique, il peut être administré à toute la famille sans risque. Pour les adultes, je conseille 30 ml par jour le matin à jeun pendant le temps que dure une bouteille d’argent colloïdal en 15 ppm.
Pour les bébés, 10 ml par jour suffiront en préventif, à administrer à l’aide d’une petite pipette en plastique. L’argent colloïdal n’a presque pas de goût et les jeunes enfants le prennent généralement très facilement. Si la grippe se déclare, il faudra modifier la posologie des petits et des grands afin d’éliminer le virus déjà installé.
On me demande tout le temps quel argent colloïdal j’achète et recommande et il s’agit toujours du même produit en 15 ppm que je me procure chez La Vie Naturelle.
Au début de la saison froide, j’achète une bouteille par membre de la famille et une bouteille d’extra au cas ou l’un de nous attraperait la grippe et nécessiterait une posologie un peu plus agressive. 

L’aromatologie fait de la magie. 

L’huile essentielle de ravinstara est la super star des huiles anti-virales. Bonne nouvelle, elle est adaptée aux femmes enceintes de plus de 5 mois et aux bébés dès 6 mois! Je conseille de la diffuser dans la chambre des enfants pendant une à deux heures avant le moment du coucher à raison de 6 gouttes par jour.
L’application locale est aussi conseillée même chez les plus petits, 5 gouttes mélangées dans une cuillère à café d’huile végétale aux choix, à masser sur l’abdomen et sous la plante des pieds tous les matins et tous les soirs en prévention. 
Pour les adultes, il est possible de prendre en interne 2 gouttes d’HE de ravinstara quatre fois par jour dans une cuillère à café d’huile de coco. 
Pour les enfants, pensez aux vertus antibactériennes de l’HE de tea tree, et ajoutez 3 gouttes de cette dernière associée à 3 gouttes d’HE de lavande vraie dans une tasse de sel d’Epsom que vous verserez dans l’eau du bain. Détente assurée pour bébé qui profitera d’un sommeil réparateur et verra son immunité reboostée. 

Gemmothérapie, les jeunes bourgeons en cure de fond.

En gemmothérapie on pourra faire une cure d‘IMMUNOGEM à raison de 15 gouttes chaque matin à garder sous la langue pendant 20 secondes pour les adultes et une goutte par année d’âge pour les enfants, 20 jours par mois pendant trois mois (Novembre, Décembre, Janvier).
Ce complexe comprend de la jeune pousse de rosier sauvage riche en vitamine C et du sapin pectiné, connu pour son action sur les infections saisonnières. Ces deux bourgeons sont associés à du cassis, qui permet de renforcer leur action tout en travaillant sur l’ensemble de l’organisme (système nerveux, rénal, respiratoire, articulaire et immunitaire). 

L’Extrait de pépin de pamplemousse à la rescousse.

Je ne peux pas parler d’immunité sans mentionner l’Extrait de Pépins de Pamplemousse, que vous connaissez et prenez tous déjà. Pour les touts nouveaux, l’extrait de pépin de pamplemousse est un remède tout terrain, excellent dans le carde d’un renforcement du système immunitaire. Il peut être administré aux touts petits avec une posologie bien particulière, en préventif et en curatif. Je conseille généralement la marque Dioter dont je suis certaine de la qualité.
Faites attention en choisissant votre EPP, certaines marques proposent des produits dilués contenant du sorbate de potassium, bien souvent inefficaces!
Chaque adulte pourra prendre une cuillère à café d’EPP chaque matin, les enfants plus de 5 ans pourront prendre une demi cuillère à café par jour, les enfants de 2 à 5 ans 10 gouttes et les bébés à partir de trois mois 1 goutte par jour diluée dans une tisane de camomille noble. En curatif, on donnera cette même posologie trois fois par jour. 
Je conseille souvent d’associer l’EPP à de la propolis sans alcool pour renforcer son action anti-virale. J’en donne 20 gouttes par jour aux adultes et 1 goutte par kilo et par jour réparties en deux ou trois prises aux enfants à partir de 1 an. 
L’association propolis et EPP n’est pas très agréable au goût, aussi je conseille de la donner aux enfants diluée dans un jus de fruits frais.

Baie de sureau et échinacée, une vraie panacée.

J’ai déjà beaucoup parlé des vertus de l’échinacée et des baies de sureau sur le système immunitaire. Je prépare mon sirop à la maison que je donne aux enfants durant toute la période hivernale et je consomme tous les jours de la tisane d’échinacée pour assurer une réponse immunitaire rapide et efficace face aux éléments pathogènes se trouvant sur mon chemin!
L’association de ces deux plantes est une belle synergie de principes actifs, dont l’efficacité à été confirmée par de nombreuses études indépendantes. 

L’homéopathie est de la partie. 

Il est possible de préparer l’organisme avec des doses d’influenzinum, même principe que le vaccin version sans effets secondaires. Chaque année les mono-dose homéopathiques d’influenzinum sont produites à partir du nouveau vaccin, lui même élaboré en fonction du nouveau cru de virus grippal.
La souche d’influenzinum 2017-2018 est une dilution infinitésimale du vaccin contre la grippe 2017-2018. L’influenzinum « nouvelle souche » est disponible en pharmacie depuis le 9 Novembre, date de mise à disposition du vaccin anti grippe injectable.
Vous pouvez donc vous le procurer et mettre en place un protocole homéopathique de préparation du système immunitaire. L’idée étant de mettre l’organisme en contact avec le virus de l’année et de le laisser se tenir fin prêt au cas où il le rencontrerait “pour de vrai”. 
Est recommandée une dose d’Influenzinum 9CH par semaine pendant un mois, puis une dose par mois les mois suivants, tant que l’exposition au virus grippal persiste. Chez nous, c’est le jeudi! Laissez fondre le contenu de la dose sous la langue à distance des repas. 

 

 
Shares 0

Write a comment